Tony VAZQUEZ

OEUVRES

BIO ENGLISH

Tony VasquezJ. A. Vazquez-F. was born in Caracas, Venezuela, in 1970. He graduated with a BFA as a filmmaker, and afterwards worked as a creative Director for advertising agencies in his country for brands such a CocaCola, Chrysler, jeep, Domino's pizza, BBVA, Fiat, Polar Beer, Brahma... among others. In 1995 he started painting and in 1997 he left everything behind and moved Cuba to paint. He then received a scholarship at the New York Studio School 1998 where he worked for more than 3 years learning directly from artist like Wayne Thiebaud, Mercedes Matter, G. Nickson, etc.

In 2001 he moved to England to study at the Slade School of painting at The University College of London under the tutelage of Jenny Saville.

In 2002 he returned to Venezuela and participated first hand in the coup d'état to President Hugo Chavez. This extreme event opened a new dimension in his work where collage took the leading role.

From political themes to the most utterly POP images, Vazquez-Figueroa, has encountered a way of unifying almost anything under a precise collage and a drawing technique that seems to sew the whole into place.

He has had many solo shows and has participated in many collective shows and relevant art fairs around the world.

His work can be seen at the Molaa Museum in California, and relevant collections in South America.

He is represented by, D'griss Art Gallery in Panama; Estudio arte 8, Espacio Mad, and Galleria Artepuy in Venezuela; JG Platform Gallery in Miami, and Galeria CMTV Barcelona Spain.

J.A. lives and works in Miami.

BIO FRANCAIS

Tony VasquezJose Antonio Vazquez-Figueroa est né à Caracas, au Venezuela, en 1970.

Diplômé d'un BFA de réalisateur, il travaille en tant que Directeur artistique au sein d'agences publicitaires vénézuéliennes et pour des marques internationales comme Coca-Cola, Chrysler, Jeep, Domino's pizza, BBVA, Fiat, Polar Beer, Brahma...

Il débute la peinture en 1995 avant de partir à Cuba, où il expérimente son art.

En 1998, il obtient une bourse pour l'école New York Studio, il y étudie plus de trois ans au contact d'artistes comme Wayne Thiebaud, Mercedes Matter, G. Nickson...

Il déménage à Londres en 2001 pour parfaire son éducation artistique à la Slade School sous la tutelle de Jenny Saville.

En 2002, il retourne au Venezuela et participe au coup d'état du président Hugo Chavez. Cet évènement extrême ouvre son travail à d'autres dimensions, dans lesquelles les collages prennent une place primordiale. Métissant thèmes politiques et images POP, Vazquez-Figueroa, par son écriture plastique et ses collages trouve un moyen original d'unir ces différents univers.

Il a réalisé plusieurs expositions personnelles et collectives, et a participé à diverses foires d'art contemporain internationales.

Son travail est répertorié dans les collections du Musée Molaa en Californie, mais aussi présenté dans différentes galeries du Venezuela (Estudio arte 8, Espacio Mad, et la galerie Artepuy), du Panama (D'griss), de Miami (JG Platform) et de Barcelone (CMTV)

Aujourd'hui J.A Vazquez-Figueroa vit et travaille à Miami.

Close Pop 25

Tony Vazquez Close Pop 25 Huile sur toile 150 x 120 cm 2012

closepop25Dans « Close Pop 25 » j'essaie à nouveau de mettre en place l'idée de contraste : aplats opposés à illusion de la 3D, idée d'un certain chaos maitrisé, de l'abondance d'informations, concept de souvenirs, etc. Je joue essentiellement avec la nervosité de l'œil qui, lorsqu'il parcourt la peinture essaye de trouver des lieux où se reposer.

Ces lieux apparaissent dans des formes géométriques et marques variables. Le cercle par exemple, parmi tous les carrés de l'œuvre, aide le spectateur à se détendre et lire la peinture à différents rythmes. L'œil ne cesse de tourner en rond pour trouver un seul point focal. « Close Pop 25 » révèle ma passion pour cette incessante poursuite du mouvement dans l'informité d'une explosion chaotique des contrastes.

 

 

 

 

EXPOSITION

Tony Vazquez

Né en 1970 au Venezuela, Tony Vazquez est diplômé d'un BFA de réalisateur. Il travaille en tant que directeur artistique au sein d'agences publicitaires et pour des marques comme Coca-Cola, Chrysler, Jeep, Fiat...

Il débute la peinture en 1995. En 1998, il obtient une bourse de l'école New York studio. Il y étudie plus de trois ans au contact d'artistes comme Wayne Thiebaud, Mercedes Matter, G. Nickson...

En 2002, il retourne au Venezuela et participe au coup d'état du président Hugo Chavez. Cet évènement extrême ouvre son travail à d'autres dimensions, dans lesquelles les collages prennent une place primordiale. Métissant thèmes politiques et images POP, Vazquez-Figueroa, par son écriture plastique et ses collages trouve un moyen original d'unir ces différents univers.

Son travail est répertorié dans les collections du Musée Molaa en Californie, mais aussi présenté dans différentes galeries du Venezuela (Estudio arte 8, Espacio Mad, et la galerie Artepuy), du Panama (D'griss), de Miami (JG Platform) et de Barcelone (CMTV)

Aujourd'hui J.A Vazquez-Figueroa vit et travaille à Miami.

Tony Vazquez expérimente le collage et les effets qu'il produit : il brise l'image, déroute le regard, joue avec des petits bouts d'informations comme des pixels, avec la profondeur du champ et l'unicité de l'image. Le sujet est esquissé tandis que l'information voyage à travers les lignes pour former un ensemble cohérent.

Cet enchevêtrement de lignes naissant des collages et des dessins de l'artiste évoquent des souvenirs : les images décrivent les lieux dans lesquels l'artiste s'est rendu, expriment ses expériences déterminantes. On trouve alors dans son œuvre une affirmation de sa propre existence. L'œuvre est l'expression de la formule « J'étais ici... » ... elle signifie « ces choses étaient en Tony, elles et lui ont existé au même instant, et cette œuvre est la confirmation de cet instant. » Cette conception de l'œuvre n'est pas sans rappeler la tradition du memento mori. L'artiste choisit le symbole du temps, de la vie et de la mort, de la permanence, de l'héritage.

Sa volonté est de mettre en place l'idée de contraste, des aplats opposés à l'illusion du 3D, l'idée d'un certain chaos maîtrisé, de l'abondance d'information, le concept de souvenirs... Tout en jouant avec les lignes et la nervosité de l'œil, celui-ci parcourt l'œuvre et cherche un lieu où se reposer

Close Pop 25